BAUER

Format 8 mm

Bauer 88 B  Il s'agit d'une caméra 8 mm avec cellule incorporée.  Celle-ci se situe au-dessous de l'objectif, un Schneider f. 1,9 de 12 mm 5, dont elle a l'aspect extérieur, mis à part un collecteur de lumière en nid d'abeille au lieu des lentilles.  Le réglage s'obtient en faisant coïncider une flèche mobile et une autre fixe qui apparaissent en permanence dans le champ du viseur.

C'est l'index gauche qui, agissant sur un levier, obtient la correction voulue du diaphragme.  On peut ainsi panoramiquer en toute quiétude, sans souci de déséquilibre dans la pose, d'une plage sombre à une autre très brillante.  Le dispositif se règle évidemment avant l'emploi, selon la vitesse de défilement et la sensibilité du film employé.  La Bauer 88 B  comporte 4 vitesses et l'image par image; un tour de ressort suffit à l'impression de 1 m 80 et une sonnerie avertit l'opérateur lorsque l'entraîne-

ment va cesser.  Le moindre défaut de mise en place du chargeur ou de l'amorce interdit enfin le verrouillage de la porte.

La caméra Bauer 88 D présente les mêmes caractéristiques que la caméra Bauer 88 B  Elle est cependant

  dotée d'un objectif de 12,5 mm ouvrant à f. 1,9, sur lequel viennent se bloquer deux lentilles additionnelles

montées sur une tourelle pivotante et dont l'une  ramène la focale à 6,5 mm tandis que l'autre l'allonge à 25 mm

Bauer 88 G.  Cette double-huit  est assez compacte et maniable pour se loger dans un sac de dame.  La régulation entièrement automatique d'éclairement assure les meilleurs résultats, même dans des conditions extrêmes de luminosité, qu'il s'agisse de films en couleurs ou de films noir et blanc.  Le diaphragme peut toujours se régler manuellement en vue de l'obtention d'effets spéciaux.  Le contrôle automatique ou manuel du diaphragme se contrôle dans le viseur, avant et pendant la prise de vues.  L'objectif Rodenstock Ronar f. 1,9 de 12,5 mm à correction  extrêmement poussée, se règle de l'infini à 50 cm. et possède des positions d'arrêt pour foyer fixe.  Un avantage particulier de la Bauer 88 G réside dans ses quatre vitesses, en dehors de l'image par image, couplées au dispositif automatique de réglage d'éclairement  12, 16, 24 et 48 im./s.

Bauer 88 F.  Caméra d'un bel aspect, dont le réglage automatique d'éclairement assure la pose correcte.  L'indication du diaphragme dans le grand viseur clair montre à tout moment si la luminosité est trop forte ou trop faible pour une prise de vue.  Il est toujours possible de régler le diaphragme manuellement afin de filmer une scène avec surexposition ou sous-exposition volontaire.  Un seul déclencheur commande la caméra, pour la prise de vues normale image par image ou continue.  Des compléments optiques ouvrent de vastes applications à la 88 F.  Il faut citer tout particulièrement  les films pour écran large tournés et projetés au moyen de l'anamorphoseur Bauer, qui permet en outre de régler l'objectif à foyer fixe de la 88 F entre 50 cm et l'infini.  La grande luminosité de l'objectif de base et la régulation entièrement automatique de l'éclairement sont conservées avec tous les compléments optiques de l'objectif (le cinéma amateur, n°37 p. 256)

 

Bauer 88 L.  Cette caméra marque le début d'une technique nouvelle du cinéma amateur.  C'est pendant la prise de vues qu'on peut décider si le sujet mérite un ralenti.  Une pression et la caméra filme à 64 im./s. au lieu de la cadence normale de 16 im./s.  On obtient ainsi de nouvelles possibilités imprévues : un 100 m est filmé à la cadence normale, mais l'arrivée au ralenti.  Il faut souligner que le mouvement est ininterrompu par le passage progressif d'une vitesse à l'autre, et que le dispositif automatique de réglage du diaphragme réagit de lui-même aux changements de vitesse.  La focale de l'objectif Vario équipant cette caméra peut être modifiée de façon continue, de 9 à 30 mm.  Un filtre correcteur est incorporé à l'objectif pour les prises de vues en couleurs, en plein soleil ou à l'ombre et élimine la dominante bleue.


Bauer 88 H.  Modèle à tourelle pour 3 objectifs : Xenoplan Schneider f. 1,9 de 13 mm, grand angulaire de 6,5 et télé de 37,5 mm.  Sa gamme de vitesses est assez inhabituelle car elle comprend 16, 24 et 64 im./s., ainsi que la vue par vue et la marche continue.  Elle est pourvue d'une cellule couplée réglable de 10 à 100 ASA et pouvant être débrayée pour commande manuelle dans les cas spéciaux.  Cette caméra possède également une tourelle de filtres incorporée et son oculaire du viseur peut être réglé individuellement.  Le moteur à ressort assure 30 secondes de prise de vue (le cinéma pratique, n° 38 p. 34)

Bauer 88 RS.  Cette caméra est équipée d'un Variogon 1,8 de 8-48 mm.  Elle comporte la visée reflex directe,

sans scintillement, avec cellule reflex mesurant à travers l'objectif et la grande particularité  d'un

chargement entièrement automatique : il suffit de placer la bobine, de fermer le couvercle et d'appuyer sur le

déclencheur.  Le zoom est à commande manuelle ou électrique.   Eclairage autonome possible par deux floods.

Format super 8

1.  Bauer mini S.  Avec cette caméra, l'exposition du film est réglée automatiquement.  L'indicateur

se trouvant à la base inférieure de l'image vue dans le viseur sert de contrôle.  Pour les prises de vues à

la lumière artificielle, il faut d'abord insérer la clé fournie avec l'appareil dans la fente qui se trouve sur

le dessus de la caméra (à moins que l'on ne monte un éclairage directement sur cette dernière).

 

2.  Bauer Aquarius.  Avec l'avènement du super 8, la prise de vues sous-marine se trouve mise techniquement

à la portée de tous.  En effet, les caméras super 8 sont dotées de l'entraînement électrique et de l'exposition

automatique, ce qui réduit singulièrement les manœuvres à effectuer.  Les boîtiers étanches ont pu être

simplifiés, et leur prix réduit d'autant.  Le boîtier ci-dessus renferme une caméra Bauer C900 XL M 

Bauer Electric s.  Visée reflex.  Cellule reflex.  Chargement automatique. 

Vitesses :  16 et 24 images et image par image.  Zoom électrique 7,5 à 30 mm 

Entraînement électrique par deux piles tubulaires.  Poignée rabattable


        Bauer C Royal 10 E .  Zoom à deux vitesses (manuel

        et électrique)  Grossissement 10 fois (1,8/7 - 70 mm). 

        Obturateur variable pour les fondus et marche arrière

        pour les fondus enchaînés.  Distances de prises de

        vues : de 0,00 m à l'infini.  Avec en plus : le ralenti

        instantané (pour décomposer un mouvement), la prise

        de vue automatique longue durée (pour filmer avec très

        peu de lumière).  12, 18, 24, 54 im/seconde et im/im.

 

Bauer S 709 XL.  Cette caméra est identique, à part l'objectif, à la S 715 XL microcomputer.  L'objectif zoom est

un Bauer Macro-Neovaron avec un rapport zoom 8,5 fois et une luminosité de 1,2.  L'équipement de cet ensemble

comprend un soufflet qui se fixe directement sur la caméra.  Un support spécial pour diapositives , des faux obtu-

rateurs et des filtres spéciaux permettent  d'effectuer des truquages.  Un jeu complet de caches, un jeu de titres

 avec plaquettes de titrages et lettres, des diaphragmes "gras" et "fumée", ainsi qu'un jeu de diapositives avec titres

font également partie de cette valise.  Un micro directionnel et un casque d'écoute complètent l'équipement.

Les caméras XL permettent de filmer avec une très faible source d'éclairage.  XL veut dire "existant light"

Bauer S 715 XL microcomputer.  Il s'agit de l'une des caméras super 8 les plus perfectionnées.  Un microordinateur

contrôle pratiquement toutes les fonctions importantes et permet de nombreux effets spéciaux.  On peut

aussi bien déformer le son en effet "Mickey Maus", ou bien préprogrammer des accélérés ou des ralentis, ou encore programmer la longueur des séquences ainsi que l'arrêt et la mise en marche.  A tout ceci s'ajoute un objectif

particulièrement performant : un vrai Angénieux offrant un rapport zoom : 15 fois.  Du panorama super grand angle

de 6 mm de focale au "super-télé" de 90 mm, on dispose d'un nombre indéfini de positions de prises de vues.  D'à peine

80 cm de distance, on peut également cadrer un papillon qui occupera ensuite toute la surface de l'écran. 

 

Trois moteurs séparés règlent avec précision l'enregistrement sonore sans distorsion.  En outre, lorsque les

conditions acoustiques sont défavorables, l'enregistrement sonore est également automatiquement entièrement 

réglable et selon une graduation continue.  Le dispositif de fondu enchaîné électronique de l'image et du son

assure des enchaînements de séquences de type professionnel.