KEYSTONE


 

La société Keystone est fondée en 1919.  Celle-ci fabrique essentiellement des jouets.  En 1930, elle propose sa première caméra au format 16 mm, la Keystone Model A.   Cet appareil utilise des bobines de 30 mètres et un signal acoustique signale chaque passage de 20 cm de film.  Grâce à ce dispositif, le cinéaste inexpérimenté évite de tourner des séquences trop courtes.  La première caméra Keystone au format 8 mm est quant à elle introduite en 1935.  Cet appareil présente la particularité de pouvoir accepter  deux formats : le film simple 8 mm et le double 8.  A la veille de la seconde guerre mondiale, la gamme de produits Keystone comprend trois caméras et  quatre projecteurs silencieux au format 16 mm et  une caméra et deux projecteurs au format 8 mm.  Après la guerre, Keystone continue à produire des caméras et des projecteurs bien conçus et bien finis intégrant les innovations introduites par Bell & Howell et Eastman Kodak, généralement à des prix compétitifs.  En 1958, la firme Keystone propose ainsi une caméra à exposition entièrement automatique, la KA 3, un an après la firme Bell & Howell.  En 1959, la caméra Keystone  K 4 Deluxe munie d'une tourelle à trois objectifs, est vendue à 139.50 $ alors que la caméra Bell & Howell 393 E, essentiellement le même appareil, est vendue à 169.95 $  (Home Movies, A History of the American Industry, 1897-1979 Alan Katelle) 

 

Format 16 mm


Caméra K - 56  Appareil utilisant un chargeur

Les caméras Keystone Model B , A - 12 et A - 15 utilisent du film 16 mm en bobine de 30

mètres au lieu de chargeurs, ce qui permet à l'opérateur de filmer plus longtemps. L'aspect

de ces caméras va peu évoluer au fil du temps.  Vingt-quatre années séparent pourtant le Model A du Model A 15.

Format 8 mm